Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Journalisme

  • La fatigue des blogs médias, vue par les Inrocks

    Les Inrockuptibles diagnostiquent un ralentissement, voire une mise en sommeil, des blogs consacrés aux médias. Faut-il commenter?

    veille media.jpg

     

  • Souriez vous êtes informés: Jean-Jacques Bourdin


    Souriez vous êtes informés: Jean-Jacques Bourdin
    envoyé par franceinter. - L'actualité du moment en vidéo.

  • "Le Tigre" va reparaître

    Le Tigre va reparaître. Ce magazine très stylé avait cessé de de paraître en septembre. (Le Monde)

    "Tout en couleurs, richement illustré sur 84 pages, le N.1 de la nouvelle formule est vendu 5 euros et propose notamment des reportages au Yémen et à Ziguinchor (Sénégal).

    Au terme du communiqué, Raphaël Meltz adresse un clin d'oeil aux journalistes: "Ne bénéficiant d'aucunes fortunes personnelles ni de sympathiques mécènes, nous cherchons à réduire nos dépenses: n'ayant pas de voitures de fonction à remiser au garage, nous avons décidé de ne plus envoyer gratuitement d'exemplaires aux journalistes."

    (info détectée chez GuyBirenbaum)

  • Blog en mode "curator"

    Dans les semaines qui viennent, ce blog ne publiera plus beaucoup de nouveaux billets. Il va se mettre en mode "curator".

    Pour parler concrètement, je vais reprendre d'anciens articles. Crise dans les médias compte 1298 articles. J'en ai supprimé quelques uns qui n'avaient plus d'intérêt. J'en supprimerai d'autres.

    Qu'est-ce qu'un curator? C'est un commissaire d'exposition du web, comme je l'ai écrit dans un ancien article. Il traite la masse de contenu dont il dispose sur son site comme le commissaire d'exposition traite les tableaux d'un musée.

    Il décide, par exemple, de faire une exposition sur un thème. Il va alors chercher dans les catalogues du musée les pièces qu'il aimerait montrer au public. Il demande aux agents techniques d'aller chercher les tableaux ou les sculptures dans les réserves. Et il bâtit son exposition.

    Pour le web, le processus est sans doute assez semblable. Le mot "curator" est assez nouveau dans cet emploi.

    Audit du blog

    Un des objectif de ce "curatoring" bloguistique est de faire un audit du blog. On peut suivre les conseils donnés par ce blogueur.

    Quels outils?

    La question des outils est bien sûr importante. La société qui proposera le meilleur outil de curation risque de gagner beaucoup d'argent, comme le suggérait déjà Robert Scoble il y a quelques temps.

    On peut penser à Pearltrees, qui est une société française bien sympathique. On pense aussi à Scoop.it ou curated.by.

    Mais, pour l'instant tous ces outils sont un peu compliqués. J'en suggère trois, qui sont simples et bien connus: Google analytics, un tableur et un moteur de recherche.

    Avec Google Analytics, vous disposez d'une vue panoramique sur le contenu de votre blog. Tous vos articles apparaissent non pas dans leur chronologie mais, par exemple, selon le nombre de visiteur que chacun a généré. Un classement qui peut vous être utile.

    Avec le moteur de recherche, vous pouvez repérer des thématiques. Par exemple, tous les articles de votre blog sur les digital curators.

    Avec le tableur, vous pouvez reprendre ce classement d'une autre manière: en faisant des remarques sur chaque billet (ou les 100 plus importants, par exemple). Ce travail un peu fastidieux doit vous permettre de dénicher les pépites oubliées de votre blog. Il vous fera découvrir des connexions entre certains articles, ou de dégager des thématiques que vous n'avez pas perçu à première vue.

    Une fois votre contenu classé, vous serez à même de proposer de jolies expositions.

    Nb: ci après quelques liens.


    A lire aussi:


  • L'élite journalistique et Wikileaks

    L'Ambassade américaine à Paris décrit l'élite des journalistes français, dans un document publié par WikiLeaks, cité par Emmanuel Paquette (L'Express):

    "Les "top journalistes" sont souvent issus des mêmes écoles élitistes que de nombreux chefs de gouvernement. Ces journalistes considèrent que leur premier devoir n’est pas nécessairement de surveiller le pouvoir en place.  Nombre d’entre eux se considèrent plutôt comme des intellectuels préférant analyser les événements et influencer les lecteurs plutôt que reporter des faits".

  • Écrire web: présentation Éric Mettout (CFJ)

    Voici une présentation, partagé par Eric Mettout (lexpress.fr), d'après une formation donée au Centre de formation des journalistes (CFJ), en 2010. (trouvé via Arnaud Thurudev)

    View more presentations from Eric Mettout.
  • La pipolisation des journalistes

    Après les hommes politiques, c'est au tour des journalistes d'entrer dans les magazines people.

    Un phénomène plutôt nouveau, semble-t-il. Les présentateurs du JT sont starisés depuis longtemps. Ils sont abonnés à la couverture de télépoche et autre mag télé.

    Mais trouver un journaliste d'une rédaction écrite dans un magazine people, c'est plus nouveau. Fabrice Lhomme et Fabrice Arfi n'ont rien de stars people. Il n'ont pas, pour autant, ce qu'o appelle un physique de radio. Col mao élégant pour le premier, barbe finement sculptée pour le second, les deux journalistes de Mediapart ont posé pour le photographe de Grazia.

    grazzia mediapart.jpg

    Une explication, peut-être: les journalistes de Mediapart viennent du web. C'est un écran, ce qui favorise la pipolisation. Mais, surtout, ils ont subi une forte médiatisation suite à leurs révélation sur l'affaire Woerth et, plus récemment, le vol d'un ordinateur dans les locaux de leur journal. Ces journalistes sont devenus sujets du journalisme et acteurs de l'actualité.

    En revanche, personne ne s'étonnera de voir Laurence Ferrari dans Gala. Image classique d'une star du petit écran mettant en scène son bonheur.

    ferrari gala.jpg

    Audrey Pulvar est entrée de son plein gré dans l'univers des journalistes people par le biais d'un reportage de Paris Match en 2009. Depuis, être exposée dans les magazines la dérange un peu. Elle et Arnaud Montebourg réclament 45 000€ à Closer pour atteinte à la vie privée.

     

    Quant à Ali Baddou,sa présence dans les magazines people semble moins évidente. Ce journaliste, 36 ans, diplômé en philosophie, officiait il y a peu à France Culture. Et, déjà, le très sérieux Jeune Afrique, signale: "elles tombent toutes sous le charme du jeune journaliste Ali Baddou. Fils d’ambassadeur, agrégé de philosophie, ex-présentateur de la matinale de France Culture et chroniqueur du très branché Grand Journal de Canal+, ce Franco-Marocain de 35 ans a tout pour plaire."

    La présence quotidienne du journaliste dans une émission télévisée, voilà ce qui lui vaut ce statut envié de people. La semaine dernière, il était dans Voici. Voilà:

    Baddou.jpg

    Allez, pour vous récompenser d'être arrivé jusque là, voici la photo d'un (vrai?) journaliste dans les bras d'une vraie people. clic!

  • 10 publicités pour défendre la liberté de la presse

    Cette publicité (qui date de quelques années, puisque la France est aujourd'hui 44ème du classement de RSF) et quelques autres sont à voir sur le blog Goodvertising.

    Lire la suite

  • Le journalisme de données: privilégier les faits bruts

    La Croix publie un reportage complet sur le "journalisme de données". Ce journalisme utilise les statistiques qui peuvent être visualisées de manière interactive sur Internet.

    Le journalisme de donnée rend les chiffres plus compréhensible, mais il ne remplace pas le journalisme narratif:

    « Le “data journalism” ne raconte pas d’histoire, il donne une photographie d’un moment donné, qui peut venir en appui d’une narration. Cette mode, venue des États-Unis, est à l’image de la culture journalistique anglo-saxonne », qui privilégie les faits au détriment des commentaires.

  • Edwy Plenel chez Laurent Ruquier et ce qu'en dit Jacky

    Ces temps-ci, si vous lisez des nouvelles un peu bizarres, dites-vous que c'est normal.

    Edwy Plenel, patron du site Mediapart, va chroniquer dans l'émission de Laurent Ruquier (France télévisions). Il s'en explique en commentaire de cet article sur Mediapart.

    Le sympathique Jacky, dont personne n'a oublié qu'il fut un membre du club Dorothée (l'artiste récemment élevée au rang de Chevalier des Arts et Lettres _ source: Gala) a investigué à l'aide d'un téléphone rose pour connaître le pourquoi du comment de cette apparition moustachue dans l'émission "On n'est pas couché".

  • La presse française sur Twitter

    Après la presse US, voici un Top des compte Twitter des médias français. A lire sur Twitte Radar.