08 septembre 2009

Flux RSS: à ranger au rayon des antiquités?

logoRSS.jpgLes flux RSS sont-ils devenus inutiles à cause de l'avènement de services comme Twitter? La question a été posée par un journaliste de ZDnet, Sam Diaz.

Il fait un constat: il n'utilise plus les flux RSS. Cela fait des semaines, voire des mois, que je n'utilise plus Google reader. Ses entrées sur les articles se font par Yahoo news ou Google news, et également Twitter et Facebook.

Autrement dit, ce sont des services qui diffusent des flux, mais autrement que les agrégateur de flux RSS. 

Les flux RSS ne sont pas grand public

Un autre fait: le grand public n'a pas adopté les flux RSS. Aux Etats-Unis, 9% des internautes utilisent un lecteur de flux RSS (contre 11% l'an dernier) et 50% vont sur les réseaux sociaux et 39% lisent des blogs.

En filigrane, on comprend aussi dans son article que Google reader, ça n'est pas très pratique. L'utilisateur est encouragé à s'inscrire à des centaines de flux et, au final, il est submergé. La liste des articles non lus s'allonge, s'allonge...

Avec Netvibes, c'est un peu différent: chaque blog a droit à son widget. On peut les dispoer dans un espace. C'est plus vivant. Personnellement, je suis revenu à Netvibes après un passage chez Google reader. Cet agrégateur me semble assez pratique.

Autrement dit, le jugement reste balancé: chacun à son ressenti sur les usages.

Pris de vitesse par Twitter

Les flux RSS sont supplantés par Twitter sur deux plans: l'aspect social et la vitesse.

Il est plus plaisant de retrouver ses Twitter followers et de se dire "qu'ont-ils à me raconter" que de lire une rivière de titres, aussi abscons les uns que les autres.

Pour la vitesse, l'avantage de Twitter saute aux yeux.

Robert Scoble décrit son expérience: Twitter accélère la diffusion de l'information. Les blogueurs annoncent leurs articles sur Twitter au moment de leur publication. En revanche, l'agrégateur de flux RSS ne met pas en ligne l'article immédiatement. En pratique, une information lui parvient d'abord sur Twitter, puis il la retrouve sur son flux RSS ou des portails comme Techmeme.

 

En conclusion, la mort du flux RSS est un de ces serpents de mer qui ressurgissent régulièrement (comme la mort des blogs). Plus globalement se pose la question de l'overdose d'info et de la distraction.

Quelques liens:

 RSS mort

Lien permanent | Commentaires (15) |

Commentaires

J'aime assez suivre les liens postés sur Twitter. Je n'ai jamais réussi en revanche à suivre des flux rss correctement car à force de les agréger on se trouve très rapidement submergé. Mon google reader doit être plain (tiens il faudra que je vérifie) et mon Netvibes est resté pauvrement complété car les manipulations à faire, si elles ne sont pas longues et compliquées, sont fastidieuses.
Finalement les recommandations par blogrolls ou liens dans des billets ou sur Twitter sont plus aisées à suivre: il suffit de cliquer.

Écrit par : Ferocias du Blog Les Peuples du Soleil | 08 septembre 2009

Netvibes est beaucoup trop compliqué, de plus j'ai constaté un ralentissement de mon PC qui disparait sans utiliser Netvibes.
Je n'utilise plus les flux RSS - la bonne question est celle de l'overdose

PS qui n'a rien à voir : a quand un billet sur la nouvelle formule de Libé ?

Écrit par : Didier | 08 septembre 2009

@Ferocias,

OK. Merci de ton commentaire. Effectivement, les agrégateurs, sont un peu compliqués.

@Didier,

La nouvelle mouture de Libé: un peu plus nouvelle que celle de l'an dernier... Si tu as un avis à poster, je t'ouvre une tribune!

Écrit par : Eric | 08 septembre 2009

Twitter et les rss ne sont pas comparables. Dans certains de leurs usages pour un certain public peut-être mais à la base non. On peut importer des rss dans twitter et on peut exporter des rss de twitter. Rss c'est un protocole en gros, twitter une application.

Perso je ne peux en aucun cas me passer des rss et des outils rss, dont twitter ou identica mais pas que (les pipes par exemple).

Netvibes dès qu'on a trop de rss c'est l'enfer, google reader un peu mieux à condition d'avoir le temps, feedly kill tout le monde et ce depuis sa sortie et il ne cesse de s'améliorer. Sans feedly je ne pourrais plus gérer mes rss depuis longtemps, et mon compte twitter est intégré dans feedly, j'importe également des compte twitter, que je ne suis pas via twitter, en rss dans feedly, classé par thème avec d'autres ressources.

J'utilise les microblogs pour le temps réél et ce qui m'intéresse de suivre en temps réél, feedly pour le reste. Feedly c'est mon journal perso, mes journaux perso je devrais dire.

Écrit par : Raffa | 08 septembre 2009

@Raffa,

"Netvibes dès qu'on a trop de rss c'est l'enfer"

oui, je connais ce pb; ça rame...

J'oubliais feedly, qui est effectivement intéressant.

Écrit par : Eric | 08 septembre 2009

Alors là, je suis vraiment surpris. Je ne comprends vraiment pas ce billet, en plus de celui de Sam Diaz.
D'abord, la phrase "Les flux RSS ne sont pas grand public" me parait erroné, en quoi les flux RSS ne le sont pas ? Pourtant, chacun peut avoir un agrégateur personnalisable, gratuit et rapidement. Et puis, aujourd'hui, tous les sites proposent des flux RSS, d'ailleurs, si je lis ce billet, c'est parce que je passe par des flux RSS. Je n'aurais jamais le temps de voir tous les sites dans mes favoris et de les regarder à chaque fois.
Pour moi, Twitter est un outil supplémentaire, servant à compléter une veille informationnelle.
Pour la seconde phrase ("Pris de vitesse par Twitter") je reste assez perplexe... Aujourd'hui, "50% vont sur les réseaux sociaux" mais combien sur Twitter ? La plupart vont sur Facebook, et c'est plus par curiosité ou pour le contact avec les amis que pour de la veille. Alors certes Twitter est plus rapide, mais il faut en plus souscrire à tout un tas de Twitter user, de la même façon que les RSS. En plus, l'organisation est beaucoup moins bien faite que sur Netvibes, là, tout est en pagaille, les tweets les uns sur les autres. D'autant plus que les sites/personnes utilisant Twitter tweetent plus qu'ils ne mettent de news sur leurs sites.
Et puis avec les RSS, on a l'occasion de refuser de lire une news si elle ne nous intéresse pas, donc l'argument selon lequel l'internaute est submergé n'est pas vraiment valable.
Bref, même si j'utilise Twitter, je reste persuadé de l'efficacité des flux RSS sur Twitter et y trouve de nombreux avantages. Twitter m'apporte une chose en plus, je communique davantage et réagit plus rapidement. J'espère ne pas m'être trop emporté et avoir été agressif.

Écrit par : Guillaume | 08 septembre 2009

Il ne faut pas oublier que les flux RSS sont avant tout des flux de données XML, et de ce fait, la "fin" des flux RSS n'est pas à prédire pour l'instant.

Car ils restent encore très sollicités pour de la vielle précise et non du simple "buzz", véritable "branlette intellectuelle" (que tu appelles "overdose d'info") telle que nous la connaissons sur Twitter dès qu'il y a un nouveau produit X qui sort ou qu'un pseudo bloggeur poste un article ridicule du style "Les 50 meilleurs bouts de code Jquery" ou etc. d'ailleurs, ce type de post ne sert à rien car n'apporte pas de créativité de la part du bloggueur (il se croit acteur de l'internet alors qu'il ne fait que refourguer de l'info que tout le monde peut trouver avec Google... aucune créativité de sa part.)

Non, le flux RSS est loin d'être "mort" ... encore un article pour faire buzzé votre blog (d'ailleurs c'est réussit =). Perso, je m'en sert encore beaucoup en sécurité informatique (là au aussi, la veille doit aller le plus vite possible.) et dans ce domaine, pour les advisories et autres PoC bah nous sommes biens contant d'avoir ces flux RSS que vous enterrez prématurément.

Et... les flux RSS servent encore à faire de la cross publication à ce que je présume ? Non ? Comment envoyer directement ses articles sur twitter, facebook, friendFeed ? Bah grâce aux flux RSS pardi !

Écrit par : F. | 08 septembre 2009

L'oversose de l'info ? Bonne question... Je me retrouve abonné à tellement de flux que je risque de louper des billets de CDLM...

Écrit par : Nicolas | 08 septembre 2009

Le présupposé c'est que le filtrage qu'il soit social ou personnel est devenu obligatoire.

La gestion sûrement.

Pour aider à survivre dans un Google Reader encombré rien de tel que les scripts développés par http://gr.aiderss.com/

Un must have pour l'infobèse de base.

L'initiative du RSSCLoud ou de PubSubHub permettront peut-être de ne plus être dépendant d'une baleine obèse (elle aussi) pour être informé.

Écrit par : Denis | 09 septembre 2009

@Guillaume,

Sur la phrase "Les flux RSS ne sont pas grand public" : selon l'étude, que je cite, seuls 9% des Américains utilisent un lecteur de flux RSS. C'est très peu.

D'accord avec toi sur ce que tu dis de l'utilisation de Twitter: ça reste marginal.


@Denis,

Merci de l'info. A tester.

Écrit par : Eric | 09 septembre 2009

Ce que je veux dire, c'est qu'en aucun cas Twitter pourra totalement remplacé les flux RSS, et cette thèse me parait absurde: de nombreux arguments à l'encontre des flux RSS sont aussi valables pour Twitter (voir pire...): organisation (qui n'est pas valable pour les flux avec Netvibes d'ailleurs), quantités d'infos par exemple et nombre restreint d'utilisateurs par exemple.

Écrit par : Guillaume | 09 septembre 2009

@Guillaume,

Tu as raison, sans doute: Twitter est un outil social, de dialogue, d'échange.
Pour faire de la veille, un agrégateur de flux RSS est beaucoup plus rationnel.

Écrit par : Eric | 09 septembre 2009

Pour moi, le RSS reste le moyen de base pour suivre mes sites et mes auteurs préférés :
- Découvrir les personnes sur Twitter, les évaluer, les suivre, les garder ou les supprimer... ça prend beaucoup de temps. J'ai déjà donné avec les flux RSS dont la liste évolue désormais assez lentement (quelques changements par mois)
- Les mises à jour RSS sont toujours visibles 15 jours après si elles n'ont pas été lues. L'interface de twitter permet plus difficilement les recherches surtout si les sources mélangent les liens intéressants, les private jokes et les discussions perso
- Twitter est bloqué par le serveur proxy au travail, donc difficile de s'en servir même dans un cadre professionnel
- Google Reader est efficace et permet une synchro facile entre mes lectures au travail et à la maison (tous les flux RSS ne passent pas au boulot, et je déprimerais à vérifier certains flux pro après le boulot)
- J'aime bien avoir plus que le titre d'un article pour l'ouvrir et me décider à le lire. Les 140 caractères sont un peu court pour cela.

Écrit par : JP | 09 septembre 2009

Perso, je n'ai jamais accroché à netvibes qui me déprime quand je vois tout ce que j'ai pas lu.

Je me suis vite lassé de twitter qui est une sorte de flux continu où les gens parlent et se répondent dans un basard inorganisé et non hiérarchisé.

Je suis pas mal sur facebook où je lis les articles qu'on me propose et ou je publie les annonces pour les miens. Problème, j'ai l'impression que de plus en plus de lecteurs attendent que j'en fasse la promo pour venir lire mes articles, maintenant. Ils ont perdu leur habitude de venir de temps en temps voir ce que j'ai écrit... les temps changent...

Écrit par : Miguel | 09 septembre 2009

a l'heure de twitter, beaucoup d'outil on perdu en valeur, car on suit la timeline ...

Écrit par : Trikapalanet | 30 novembre 2009

Écrire un commentaire